L’AFRIQUE SOUS TOUTES SES COUTURES

Du 25 au 29 novembre se déroulera la huitième édition du festival «Bulles d’Afrique», un festival organisé par le service culturel du CROUS Bordeaux Aquitaine.

L’art sous toutes ses formes

Pour la huitième année consécutive, les étudiants bordelais auront l’occasion de découvrir, ou, pour certains, redécouvrir l‘Afrique qui va s’installer sur divers lieux du campus durant 5 jours. Le festival « Bulles d’Afrique » propose de s’immiscer dans la culture africaine à travers toutes les formes artistiques qui seront représentées. Des films seront diffusés gratuitement le 25 à l’IUT Michel de Montaigne, le mercredi un buffet oriental sera proposé aux spectateurs d’un spectacle de danse, puis plusieurs concerts auront lieu les jours suivant sur le domaine universitaire de Pessac. Et afin que les étudiants se plongent encore plus dans une culture qui leur est parfois complètement étrangère, les restaurants et les cafétérias universitaires proposeront des menus africains pendant la durée du festival.

Une volonté d’ouverture

L’objectif premier du CROUS avec l’organisation de ce type d’évènement est de promouvoir une véritable ouverture d’esprit chez les étudiants, et de les sensibiliser à une autre culture que la leur, ce qui ne peut être que bénéfique pour eux et s’inscrit véritablement dans une démarche qui va les suivre tout au long de leur parcours universitaire. C’est ici que l’art apporte tout son intérêt à cette démarche, démontrant que toutes les cultures sont ouvertes aux autres et que le partage est essentiel d’un point de vue artistique. Cette notion d’ouverture et de partage et d’autant plus légitime que sur le campus bordelais se croisent de multiples cultures à travers la rencontre entre étudiants étrangers venus étudier en France et étudiants français étant toujours ouverts à l’échange.

Des étudiants conquis par le principe du festival

Au cours des cinq soirées à thématique différente (documentaire africain, théâtre, Afrique du Sud, Groove africain et électro africain), on attend une forte affluence, notamment étudiante au vue des éloges de ces derniers à propos du festival. Dans les couloirs de l’université Bordeaux Montaigne, Thomas, étudiant en première année de communication, nous parle d’une « formidable leçon pour toutes les personnes qui assisteront aux différents évènements. Aujourd’hui plus que jamais on a besoin de comprendre que s’enfermer sur soi n’est pas une solution et ce festival le prouve encore. L’art permet de faire passer de nombreux messages, et j’espère que ces messages seront captés par une très grande majorité d’entre nous 

La programmation plus en détail

Musique, film, gastronomie, théâtre, expos, c’est en résumé ce à quoi auront accès tous les étudiants durant 5 soirées, sans oublier que le festival est ouvert à tous. Les deux premières soirées se dérouleront à Bordeaux, à l’IUT Michel de Montaigne puis au TNBA. Le mardi aura lieu une projection de film et la lecture d’une lettre musicale, de manière gratuite. Pour 11€ (tarif étudiant), vous pourrez passer votre mercredi au théâtre devant un spectacle de danse suivit d’un buffet oriental.

Les trois soirées suivantes se dérouleront à La MAC, sur le campus de Pessac, et seront toutes gratuites. Entre diffusion de film le jeudi, puis concerts le vendredi (Blues/Jazz) et le samedi (Electro africain), le choix est large pour ceux qui n’avaient pas encore programmé leur fin de semaine.